Archives de l’auteur : Gwenn-Aelle

Historiquement pourrie

  Historiquement pourrie Aujourd’hui je suis historique. Histrionique. Idées folles, obsessives. Guillaume Tell me fait chier. Quand il a réussi son exploit, quelqu’un, n’importe qui, a pensé à la pomme ? Transpercée, écœurée, abattue. Le jardinier peut-être, celui qui la soignait … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Históricamente podrida

Históricamente podrida   Hoy ando histórica. Histriónica. Pensando a lo loco, a lo obsesivo. Guillermo Tell me pudre. Cuando logró su hazaña, ¿se detuvo alguien en pensar en la manzana? ¿Partida, descorazonada, caída? El jardinero tal vez, el que la … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Cherche

Cherche chambres pour pleurer Accès immédiat, dimensions appropriées. Pourvues d’assiettes en terre cuite ou en porcelaine, de verres en cristal ou à moutarde. Pourvus d’amis, les meilleurs, qui n’interrompent pas et se concentrent sur l’écoute, sans catéchiser. Nécessité absolue de … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Busco

Busco cuartos para llorar. Acceso inmediato, dimensiones adecuadas. Provistos de platos de barro o de porcelana, vasos de cristal o de veladoras. Provistos de amigos, los mejores, que no interrumpan y se concentren en entender, sin aconsejar. Absolutamente necesario proporcionar … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Mi hermana la presidiaria

Mi hermana la presidiaria Escrito a cuatro manos, y un chingo de corazones.   “Mamita, al menos hiciste muchos amigos”… Sí mi amor, contesto despacio, sin aliento. ¿Me irán a golpear? ¿Me irán a matar? Cuiden a mis hijos, por … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ma sœur la taularde

Ecrit à quatre mains et une quantité invraisemblable de cœurs.   “Maman chérie, au moins tu t’es fait plein de copains”… Oui mon amour… Je réponds lentement, bouleversée. J’ai la permission d’aller aux toilettes, sous surveillance. Ils ont peur que … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Tiene que ser pesadilla

Corre por la calle Corre y tiembla Corre y grita Se llevan a mi hermana Se llevan a mi hermana Se llevan a mi hermana Los coches se alejan El rojo persigue al blanco Corre Sigue gritando Corre gente con … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Il faut que ce soit un cauchemar

Elle court dans la rue Elle court et tremble Elle court et crie On enlève ma sœur On enlève ma sœur On enlève ma sœur Les voitures s’éloignent La rouge poursuit la blanche Elle court Elle crie encore Des gens … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le lavoir

Chez moi, mon chez moi de là-bas, il y a une buanderie, énorme. Si grande qu’elle sert un peu de cave un peu de cellier un peu de pièce à se faire peur. Dans cette buanderie, sous les fenêtres qui … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

El lavadero

      En casa, mi casa de allá, hay un cuarto de lavado, enorme. Tan grande que sirve tantito de bodega de despensa de cuarto para darse tantito miedo. En ese cuarto de lavado, bajo las ventanas que dan … Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire