Le ciel est bleu, le soleil brille.

Et pourtant… Pourtant le jardin ne fait que survivre en ce moment.

Il a trop chaud, guette une brise fraîche. Il manque d’air, terriblement.

Ou encore il a trop soif, attend tous les jours les gouttes d’eau qui ne viennent plus du ciel, mais d’un tuyau d’arrosage tortillé qui se bloque tous les vingt centimètres.

Une plante, celle qui donne des fleurs jaunes tu sais, que j’appelle jonquilles pour le plaisir, souffre toute la journée, ne redresse la tête que la nuit.

Les deux cactus font un peu n’importe quoi : le premier fleurit, fait des petits, le deuxième crève, lentement.

Les jardiniers pourtant se démènent, courent, transpirent.

Mais rien n’y fait.

Ils contemplent impuissants le vert des feuilles jaunir.

Et pourtant… Pourtant le figuier fait des figues en ce moment.

Il est dingue, on l’a toujours su.

Alors on le laisse les faire, ses figues.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s