Ce premier amour

 

 

sans titreCe premier amour

 

Mon premier amour est mort et je ne l’ai pas su.

Cet amour d’enfance, le grand frère de ta copine, celui qui fait tout pour t’emmerder, qui te pique tes chaussures quand tu restes dormir, mais qui t’a aussi montré à jouer à « Cluedo », celui qui cède sa chambre quand tu vas chez lui parce qu’il a deux lits, celui qui te fait rêver éveillée, celui qui ne te parle pas parce que tu n’es qu’une gamine, celui qui grandit et s’en va.

Il est

Mort

Et je n’ai rien su, senti, pressenti, deviné.

Je n’ai pas rêvé de lui, ne l’ai pas invoqué,  lui non plus d’ailleurs…

Il est mort perdu dans ses rêves. Heureux j’espère.

Je n’ai rien su…

J’imagine que cette histoire qu’on raconte là, qu’on sent  quand quelqu’un qu’on aime meurt c’est qu’un mensonge.

Ou que je ne l’ai pas aimé comme dans les romans que je lisais à l’époque.

Ou que je ne l’aime pas autant aujourd’hui.

Ou que la vie est comme ça, et qu’il ne sert à rien de chercher questions ou réponses…

Mon amour d’enfance est mort.

Et la petite fille qu’il n’a jamais remarquée meurt un peu aussi.

Moi, je pleure.

Un peu.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ce premier amour

  1. Ping : Ce premier amour – nOuveau mOnde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s