Je revendique

IMG_0208 

Ce soir je revendique mon droit à la douleur.

Seule devant mon miroir, c’est à moi que je parle.

 

Je m’exige une fois pour toutes d’ouvrir les yeux

Et de pleurer

D’ouvrir les mains

Et de pleurer

De baisser les bras

Et de pleurer

De m’agenouiller

Et de pleurer

De me coucher

Par terre

Et de pleurer

 

Je m’oblige à accepter que je peux moi aussi, être malheureuse

Sans comparer, sans mesurer

 

Que ce soit par leur âge

Ou par leur babillement

Leurs voix

Leurs regards

Leur présence éphémère

Que ce soit une histoire de famille, ou d’amitié

Que ces enfants, une petite fille et un petit garçon, n’aient été dans ma vie que par amours interposés

Que cette femme n’ait été proche aussi que  trop peu de temps

Ce soir je les revendique comme miens

 

Je n’osais pas me le dire

Ni même le penser

Refusant de mesurer  la souffrance d’une mère à la mienne

Évaluant mon courage à l’aune de celui d’un père, de grands-parents,

Je me trouvais égoïste

M’aventurant à peine à parler de sa perte avec un homme

Et me trouvant d’une ingérence folle

 

Aranza, tes médailles et ton regard, ton regard Aranza. Ton équilibre sur la poutre et dans la vie.

 Bartolomé, deux anniversaires partagés, presque. Ta joie sur les photos, petit bonhomme.

 Marina, ta dent de travers, tes mots, ton regard aussi. Ta détermination, ta manière de dire je t’aime à tout bout de chant, oui de chant, je sais  ce que j’écris.

Sans ordre d’amour, ni de présence

Sans ordre de vide

Ni d’absence

Juste en ordre de décès.

 

Il est temps d’ouvrir les yeux, les miens, juste les miens

Et de me laisser aller, j’en ai le droit

À tant mesurer ma douleur, je mesure aussi ma vie

 

Alors si ce soir je revendique mon droit à la  souffrance

C’est aussi pour me donner la permission, un sauf-conduit,

Un répit, une échappée dans le ciel bleu

Un peu de vent dans les  voiles pour quitter le quai

 

Et c’est aussi pour vous lâcher, me libérer

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s