Messe de funérailles

Messe de funérailles

 

L’église se dresse sur une colline, or, talavera et cierges.

Peu à peu la famille arrive, les amis et les pleureuses, quelques larmes brillantes coulent. Le visage fermé, les hommes se donnent des accolades en silence, un par un, lentes condoléances.

Personne n’est encore entré dans l’église.

Des glaïeuls pleins les bras, les gens attendent.

Les musiciens arrivent aussi, vêtus de noir rehaussé d’or et sur fond de prières essayent leur trompette. Les violons inertes s’animent, les voix montent et le ciel s’ouvre.

Le soleil brille, sur le cercueil, sur les châles et les chapeaux, sur les mots et les parfums.

Je pleure bien sûr, comme si ce mort était le mien.

Le vent souffle.

 

 

NB : La talavera est un genre de céramique de Puebla, au Mexique.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s