Ode à Germaine

La bascule d’une amie s’appelle Germaine.

 

 

Ode à Germaine

Belle âme 
Chère sœur
Je viens de ce pas 
Te conter
Qu’en aucun lieu
Aucune place
Ton nom ne fait rêver

Il faut croire
Germaine
Ma belle
Que personne
En ce monde 
Ne te connaît
Personne ne t’a nommée 

Il te faudra 
Chère amie
Sur moi te reposer
Ou sous moi étouffer
Il te faudra 
Encore, eh oui
Pour moi seule compter

Quand du coin de l’œil
Me verras
Rentrer en ton domaine
Sublime Germaine
Et ma jupe retirer
Ne crains rien
Ô brave guerrière

De hâte
N’aurai point
Attendre tu devras
Mes pieds poserai
Mon regard abaisserai
Et comme toi
Hurlerai

GermAaAaaine !!!!!!!

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s