Parfois

aranzamor

Parfois

 

La gamine est partie

Fatiguée, elle est partie

Vole Ma Jolie, vole, dit une cousine

Je t’attends pour dans quatre ans, dit sa grand-mère

Elle se retourne et murmure : pour ses quinze ans

Merci de m’avoir tant montré, dit sa maman, je t’aime Princesa, répète-t-elle, encore et encore

Ella la caresse, la peigne

M’Hija, attends-moi là –bas, dit son papa, pour me montrer comment sont les choses

Fort. Debout.

Sa sœur l’embrasse

La pleure

En silence ses cousins l’accompagnent

Ses tantes et ses oncles, larmes retenues sourient quand même

Toute la communauté s’est réunie pour lui dire au revoir

Et dans tous les regards, dans toutes les embrassades, la vérité trouve un écho formidable :

Parfois, juste parfois, la manière de perdre révèle une énorme victoire.

Une grande, grande guerrière

Pour toi Aranza, notre amour et notre admiration

Vole Ma Jolie, vole…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Parfois

  1. Jj dit :

    Tristes mots qui en disent long… cela rappelle une chanson de Céline Dion « vole »… ça me rappelle mon fils trop tôt parti, injuste… les miens aussi, parents et frères… je vais les rejoindre certainement rapidement, la maladie me ronge elle aussi !

    Les mots ne sont rien face à la peine qui demeure plus présente tous les jours. … Justement, les jours, les mois, les années passent, mais le mal, lui, est de plus en plus présent.
    Courage,
    FX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s