Comme sur mon cœur

 

941301_10151867494163243_1438380732_n

Dessin de Sol Luckman

 

Les mots qui me viennent sont ceux de Verlaine: il pleure dans mon cœur comme  il pleut sur la ville

 

Comme sur mon cœur

 

Il pleut sur le soleil

Larmes de ciel, si longtemps refoulées

Il pleut sur la mer

Larmes de ciel bleuté, si longtemps ignorées

 

Il pleut sur moi

Larmes lentes et lourdes

Si longtemps reniées

Si longtemps et si durement  cachées

Il pleut sur la mer, larmes bleues de soleil

Il pleut sur le ciel, larmes bleues de soleil

Il pleut

Le bleu du ciel, sur le bleu de la mer

Sur mon âme déteint

 

 

Le bleu de ton encre, soleil pâle et défait

Sur le bleu de la mienne, lune claire et brillante

Larmes de ciel sur mon âme vibrante

Larmes de  mer sur un cœur fatigué

Larmes de toi sur larmes de moi

Larmes de l’un sur larmes d’un autre

Larmes de ciel sur mer de soleil

 

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s