Pour toi Admiration profonde

ScanPour toi

Admiration profonde

 

 

Tressé. Lissé. Ramassé. Libre. Court, long, bouclé, souple. Châtain, noir, blond, rouge ou bleu.

Je connais une Femme aux cheveux extraordinaires. Ils l’ont toujours été. Depuis qu’elle était enfant, elle en a pris soin, les a parés, caressés. Le matin, elle les lave, les sèche, leur donne du volume, les berce et s’en illumine. Sur ses épaules et sur son dos, ils retombent. Rideau de velours, ils retombent. Vagues de plaisir, ils retombent. Beauté pure, vivante et brillante.

 Pour cette Femme, ces cheveux le sont tout. Elle pourrait perdre la flexibilité de sa taille, l’arrogance de ses seins. Elle pourrait perdre ses yeux, ses mains longues et fines. Sous ces cheveux, tous la regarderaient encore, l’admireraient et la suivraient.

C’est une Femme menue, mais forte, très forte. Ce qu’elle a accompli ces derniers temps, nous pose un défi : il n’y a ni mesure, ni comparaison. Sa force pourrait faire pâlir n’importe qui s’il lui venait jamais à l’idée d’en faire étalage.

 

Et aujourd’hui, hier, il y a quelques jours, elle l’a prouvé.

Encore. Largement.

 

Elle a coupé ses cheveux. Tout. À ras.

Et elle les a portés à la Vierge, offrande d’une Mère envers une autre.

Pour sa princesse, sa Clochette.

Sa fille.

Sa toute-petite.

Photo: Maryvonne Folange

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s