Parce que je suis une femme

 

 

mi infancia en blanco y negro Parce que je suis une femme

 

Non

Moi on ne m’a pas violée

Ni battue

Encore moins assassinée

Je ne fais pas partie des féminicides ni des mariages forcés

On ne m’a pas empêchée d’étudier

Je ne suis pas enfermée contre ma volonté

Même derrière un voile

Je n’ai pas avorté sous la menace

On ne m’a pas pris mon salaire

On ne m’a ni rabaissée ni méprisée

Bref, je n’ai même pas été molestée dans le métro

 

Une chose, juste une

Une charge insupportable

La rupture de la famille

Le chaos à la maison

Les cris et les vengeances

Ça oui, c’est moi qui ai dû porter :

« Je ne comprends pas, pourquoi il a fait ça, papa ?

Parce que tu es une fille 

Parce que tu es une femme »

Réponse chargée d’amertume envers un autre

De haine envers un autre

Mais que j’ai portée, moi

Toute ma vie

 

Ça été ma faute…

Parce que je suis une femme

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s