Définissons


 

Qui définit ta folie? Une éminence médicale, ton entourage o ta propre conscience de ce que quelque chose… ne va pas ?

Qui définit ta folie propre à toi ? Un médecin qui t’a vue une demi-heure et qui mastique son diagnostic ? La famille qui te trouve encore plus insupportable que d’habitude ? Ou toi, qui sens tes idées bouillonner comme dans un chaudron de sorcière mauvaise, tes émotions fleurir et pourrir à la vitesse du mal, tes mains trembler, et ton regard se perdre dans ce reflet soudain inconnu ?

Quelle est la limite entre créativité et désorganisation ?

Entre inspiration et schizophrénie ?

Entre enthousiasme et bipolarité ?

Où trace-t-on la ligne entre une personne normale et celle qui ne l’est pas? Qui est si différente aujourd’hui, que même elle ne se reconnaît plus ?

Où t’arrêtes-tu: avant le précipice, pour mesurer ton vertige, ou dans les airs, alors que tu as sauté sans réfléchir, pleine d’émotions embrouillées, contradictoires, mais tellement impétueuses ?

Comment sais-tu si tu es dans une phase exubérante ou si ce n’est que frénésie débridée ? S’il s’agit de soif de vivre ou de fuite devant la mort ? Comment sais-tu si sauter, c’est ne pas mourir ? 

Comment sais-tu que si tu marches seule c’est parce que tu le veux et non parce que les autres ont peur de toi ? Comment sais-tu si ce que tu décides, c’est par hardiesse ou, au contraire, par malaise ? Si ce chemin est le bon, ou si ce sentier est celui des marais ?

Comment sais-tu si tous ces mots que tu inventes, sont preuve d’un esprit fertile ou au contraire, reflet du gouffre insondable ouvert dans ta mémoire ? Si ces visages inconnus, venus hanter tes heures, sont juste des gens qui passent, ou la preuve flagrante de ce que ton esprit ne s’accroche plus à rien ?

 

Comment sais-tu si le temps est venu d’avoir peur ?

Qui es-tu: artiste ou démente? Inventive ou hallucinée? Visionnaire ou aliénée?

 

Nom de nom, qui es-tu ?

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Définissons

  1. Laziza dit :

    Bonjour Gween-Aelle
    j’ai eu ce genre de sensation il y a peu, quelque chose qui ne va pas, ou plus.
    Ces questionnements, et la peur qui se réveille : de ne plus me reconnaitre, de perdre pied, de ne plus savoir me remettre sur pied, d’une chute de trop … peur de l’inconue que je découvrais en moi.
    Et puis en discutant avec quelques copines de ma génération, notre génération, est arrivé dans la conversation le sujet des hormones. Péri-ménaupause disent les médecins quand ils osent aborder le sujet, bien souvent sont-ils trop lâches pour ça d’ailleurs.
    Bref, les vieilles histoires de belles-mères ont soudain pris une autre saveur, et la peur a fondu devant l’évidence : ce ne serait donc « que » ça ? Ces sautes d’humeurs incompréhensibles, ces réactions exagérées même par rapport à mes hauts et bas habituellement aprivoisés ? Des humeurs de belle-mère comme on dit par ici.
    Je suis toujours moi, mais moi avec un corps qui change de génération … doucement mais sûrement.
    C’est innatendu et désagréable, mais normal. Ouf.
    Je pense bien à toi.

  2. Merci de prendre le temps de me lire mais surtout de me dire que je ne suis pas…la seule!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s