Fest Noz

Fest Noz

 

La musique résonne, accordéon et violon sur fond de cornemuse.

La gamine s’élance, sans même savoir où mettre les mains ni comment  lever les pieds.

Elle s’élance, de noir vêtue, son sourire illumine l’endroit, les femmes se retournent, les hommes la suivent, l’appellent.

Extraordinaire princesse si pleine de vie, de lumière et de feu, qui danse, danse, danse.

Elle s’élève et s’envole, rivalisant avec les mouettes, le vent et le sel.

Sa peau brille, noire de soleil, noire de tant se tourner vers le ciel et la vie. Elle brille et éblouit, brille et émeut, brille et vit.

Elle est devenue princesse, femme que je regarde, que je vois grandir devant moi à chaque fois qu’elle s’élance pour danser, à chaque fois qu’elle saute, qu’elle rit, qu’elle jouit. Extraordinaire, frémissante à l’orée de sa vie comme elle l’est sur ce rythme qu’elle découvre, s’inventant des racines celtes, des vents froids et salés.

Extraordinaire princesse, elle danse, elle vit.

Extraordinaire.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s