La mer

La mer

 

Debout devant la mer

Le vent dans les cheveux

Et dans les narines le goût du sel

Je respire

 

Face à elle je suis plus libre, plus grande, plus forte.

Je me dresse vers le ciel pleine de sa force à elle

 

J’ouvre grand les yeux comme si, à force de regarder plus fort, plus loin, je pouvais m’enivrer  plus vite, plus haut…

Me gorgeant d’images, d’odeurs, et de sons

Essayant en vain d’emporter en moi les couleurs de la mer, du sable mouillé et des algues sur les rochers 

L’Impuissance est totale, j’ai beau m’efforcer, tendre tout mon être vers elle,

La mer reste et moi je pars.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s