En moyenne


 

Ici, au Mexique, nous mourons.

Il y a, en moyenne, 30 morts par jour.

Et non, il ne s’agit pas d’empoisonnement marital, d’accidents de la route, ou de machisme… Ça, c’est une autre liste.

Ce sont les morts du narco, de la guerre contre le narco oui, mais aussi des narcos tous seuls…

Et dans le monde, personne n’en parle. Pas un mot aux infos.

Et ça… Ça nous fait mourir un peu plus, non ?

Parce qu’en réalité, il ne s’agit pas de 30 morts par jour, mais de 30 assassinats : torturés, décapités, brûlés, séquestrés puis châtrés, écorchés vifs, « entambados » comme on dit aussi, c’est-à-dire qu’on te retrouve dans un de ces énormes bidons d’eau ou d’essence, ou alors aussi « embolsados », ils pullulent sur les routes, ces grands sacs noirs pleins de…poubelle humaine, des corps, des mains, des pieds. Les têtes, elles, se baladent ailleurs.

La première fusillade qu’on a eue dans le quartier nous a fait très peur, j’ai éloigné mes enfants des fenêtres en hurlant, cherchant un endroit sûr pour nous cacher… Maintenant, ils savent ce qu’ils doivent faire. Et maintenant aussi, quand le bruit termine, avant l’arrivée des hélicoptères, nous revenons à nos occupations : même notre cœur ne bat pas plus vite.

J’ai écrit qu’au Mexique, nous mourons

Ce n’est pas vrai.

Au Mexique, on nous assassine.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s