C’est l’heure ?

 

 

Je connais quelqu’un qui est malade.

En fait, je connais plus que quelqu’ « un » mais cette fois-ci, je connais cette personne différemment…

Et je m’interroge sur son âge, puis je m’interroge sur mon interrogation… Ça me donne quelque chose à faire, évidemment, au lieu de me torturer sur sa souffrance.

À quel âge a-t-on le bon âge pour mourir ?

Jeune ? Vieux ? Moins vieux ? Ou moins jeune ?

À chaque fois que quelqu’un est malade, la question surgit, inévitablement : Oui ? Son âge ?

S’il est vieux, très, très vieux, alors la pilule passe plus facilement.

Absurde…

Si la souffrance est quotidienne, insupportable, s’il n’y a jamais, jamais de répit, alors un enfant est-il trop jeune pour mourir… ?

Si la vie n’a pas eu lieu, si l’on toujours végété, alors est-on vraiment assez vieux pour mourir ?

Alors, du fond du cœur, j’espère que la souffrance ne sera pas trop violente, ni trop longue… Et que cette vie ait été vécue, pour que la mort n’arrive pas trop tôt…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s