Une nuit à la campagne

Une nuit à la campagne

 

Alors là, rien à dire, on dort vachement bien à la campagne!

Ce qui dur, c’est le réveil !

Nous sommes partis en weekend  à Acaxochitlán, Hidalgo… Un grand village, qui a de l’eau, de l’artisanat, plein de petits vins doux et une cuisine délicieuse.

L’hôtel, grand, propre, moderne même, avec télé dans les chambres.

Cette fois-ci, on a décidé de faire les choses en grand et on a demandé la chambre avec yacusi. Juste que bien sûr, le fameux yacusi, en vrai c’était une baignoire mais même… Une baignoire, c’est le luxe !

Le lit, super… grand et dur, comme je les aime !- Oui, je sais, allez-y, foutez-vous de moi, mais c’est comme ça que je les aime, grands et durs!-

Et puis la chambre… Plein de fenêtres, petits balcons et tout… !

Le sommeil est venu tout de suite, le silence était délicieux. La nuit à Acaxochitlán, il n’y a personne… Tout le monde est chez soi. On n’entend ni musique, ni voitures, ni avions… On dort si bien…

Mais…Y’a toujours un Mais, pas vrai… ?

Sur le coup de 4 heures du mat, presque à l’aube quoi, y’a les foutus coqs qui ont commencé  à dire que le jour allait bientôt poindre… A quoi, les mignons petits oiseaux ont répondu d’aller se faire avoir ailleurs… Qu’il faisait encore vachement noir… Ils se sont payé une engueulade, j’te dis pas!

Moi, j’ai pas ouvert les yeux… Mais je savais que la nuit si douce était foutue…

Après…Vers 4 :30, les coqs ont insisté, et insisté, et insisté et les tits oiseaux… Eh ben voilà qu’ils obéissent… J’ai pas vraiment su s’ils chantaient ou s’ils gueulaient encore un peu, mais ils ont choisi le petit balcon si joli pour piailler à l’aise… Ah ! Et ils ont invité les pigeons, si romantiques …  C’était génial, on n’entendait que le roucoucoucou, les cuis cuis et les cocoricos au loin… Tout un concert…

Quant à mon illustre moitié, il s’est juste retourné… Et moi, j’ai essayé de garder encore les yeux fermés, juste un p’tit peu plus.

Quand il a enfin été cinq heures, la cloche de l’Eglise a commencé à sonner pour la messe… Pasque, c’était dimanche, non ?… Et elle a continué, continué jusqu’à 5.30, quand elle nous a gracieusement offert l’hymne national sur fond de cloche. Moi j’en avais déjà assez marre pour me mettre en plus à réfléchir à cette fameuse histoire de la séparation de l’église et de l’état et prête pour aller leur demander où était passé l’Ave María… Mais…, non…, quand même pas, faisait encore trop noir dehors…

Et les gens ont commencé à sortir… Et la rue s’est remplie de bruits, de rires et de voitures… C’est le moment qu’a choisit ma toujours aussi illustre moitié pour ouvrir un œil, prudemment et demander : «  Qu’est ce qui se passe ? »  Et moi, tendre épouse, de lui répondre : «  Ce n’est rien, dors… Il n’est que 6 heures, »

C’qui y’a de bien à être si près de la place et de l’église, c’est que j’ai pu écouter la messe, parce que le prêtre, j’imagine que c’est pour les gens qui sont en train de s’installer pour le marché, a la gentillesse d’utiliser un mégaphone… Le sermon, je ne sais pas vraiment, mais je crois que c’était au sujet de l’eau, faut pas la gaspiller…

Bref, tout à coup, il était 7 heures. Ma si chère moitie  s’est enfin réveillée et a dit, dans un bâillement : «  Quelle sale nuit, hein ? Je n’ai pas fermé l’œil ! »

Bé ! ca a du être avant 4 heures, chéri, pasce qu’après….Celle qui était réveillée, c’était moi !

Ah ! Évidemment ! J’ai compris pourquoi la nuit y’a personne dans les rues à Acaxochitlán… Ils sont au courant, eux, pour les tits oiseaux et le mégaphone !

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s