A l’abri

Publié le 22 aout, 2007

 

 

A l’abri

 

 

 

Tristesse cette année…

 

 

 

Quitter la maison m’a été plus dur qu’avant… J’ai eu l’impression de l’abandonner.

 

D’autres fois, c’est moi qui me sentais seule, comme si je laissais une partie de moi-même entre ses murs.

 

Cette année, c’est Sérénité qui se retrouve seule, si seule… Je me suis retournée sur elle et l’ai sentie pleurer.

 

D’où me vient cette main qui me serre le cœur en la quittant… ? D’où vient cette vieillesse soudaine qui semble la fléchir ?

 

Ce n’est pourtant pas nouveau que Sérénité est une maison ancienne…

 

Alors ?

 

Comment se fait-il que je ne la voie plus sourire… Qu’elle ait l’air si fatiguée.

 

D’où vient cette ambiance d’abandon, de malheur presque?

 

 

 

Dans la cuisine, la présence que je sens si souvent dans mon dos était là  pourtant, tout l’été…

 

Le jardin est sens dessus dessous, mais il est vivant. ( !)

 

Les objets, familiers, sont au mur…Les meubles à leur place.

 

Les odeurs aussi, celle du buffet en particulier, où je me suis plue à mettre la tête entière pour mieux le respirer…

 

Qu’y a-t-il eu de changé… ?

 

 

 

Le craquement des marches qui n’est plus le même depuis qu’elles ont été réparées… ? Mais je connaissais déjà les nouveaux bruits de la maison… La pluie… ? Pas nouveau non plus… Les volets verts… ? Oui, ça joue…Ils ne lui vont pas, à notre maison…Le blanc, c’est ce qu’il lui faut…mais je ne crois pas qu’elle pleure pour une question de maquillage.

 

 

 

Que sait-elle que je n’ai pas su déchiffrer. ?

 

 

 

 

 

Le figuier, sur lequel nous avons tiré, que nous avons poussé jusqu’à le faire tomber dans l’herbe ? Que nous avons ensuite traîné dans le jardin pour le cacher un peu aux regards… J’ai pleuré sur lui, et sur mon enfance bien sûr, qui a perdu un témoin ce jour-là…A-t-elle senti que je lui arrachais aussi une partie de ses racines… ?

 

 

 

Ou alors est-ce l’ombre de ces fameux « locataires » qui a plané sur elle et sur nous tout le séjour… ? Mon regard qui devenait le leur et qui jugeait la maison au lieu de l’aimer…

 

 

 

Ou encore l’absence de papa et maman… Cette maison nous est nôtre par leurs souvenirs, même si maman n’est  « qu’une pièce rapportée » (petit clin d’œil aux autres pièces rapportées…sans lesquelles nous ne serions pas qui nous sommes), même si notre quotidien était plus facile à gérer sans eux (bah…oui, quoi !), Sérénité c’est papa et maman …et cette fois-ci, ils en étaient absents…

 

 

 

Ou encore mon corps qui n’en pouvait plus… C’est la première fois que je rentre à la maison malade… et ce n’était pas une de mes célèbres angines briacines…

 

 

 

Savoir aussi que dès que nous aurons tourné le dos, des étrangers viendront prendre possession de ce lieu qui a pris possession de nous…

 

Je ne sais pas…

 

Tout ce que je sais, c’est que Sérénité est triste sans nous.

Elle a vieilli.


 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour A l’abri

  1. Gwenn-Aelle dit :

    marie-christine dice:
    27 septiembre, 2007 en 3:16
    Bonjour Gwenn. Comment vas-tu ? Ton texte sur ta maison est magnifique. Moi en ce moment je vends la maison de mon enfance : papa est parti cet été… Ton tableau est magnifique aussi : l\’as-tu peint cet été ? Quand j\’étais petite, je dessinais toujours des maisons qui ressemblaient à celle-ci : cachées par la verdure, recouvertes par la vigne vierge. Je t\’embrasse Gwenn et je pense toujours très fort à toi.

  2. Gwenn-Aelle dit :

    gwennaelle dice:
    27 septiembre, 2007 en 11:51
    c\’est un tableau qui date de quelques annees…. je suis desolee pour toi; dire adieu n\’est pas facile…
    par contre…tu ne m\’as pas laisse de nom?

  3. Gwenn-Aelle dit :

    pardon Gwenn, c\’est moi Marie(Kinette) qui t\’ai laissé ce petit mot. désolée, j\’ai oublié de signer mon commentaire je pensais que mon nom s\’afficherai dans mon profil. Bisous.

  4. Gwenn-Aelle dit :

    gwennaelle dice:
    28 septiembre, 2007 en 15:39
    aaahhh….desolee pour ton papa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s