La femme invisible

La femme invisible

 

Elle va, elle vient, la femme invisible… Celle qui avance, qui s’évade, qui  se perd.

La femme invisible, celle qui a tant et tant torché de derrières et récuré d’oreilles. Celle qui a tant et tant écouté, parlé, pensé, proposé. Toute une vie à exister, tant bien que mal et un jour, au détour d’une heure, c’est le silence, le vide de l’oubli et de l’habitude.

Elle s’en va, s’évade, se perd…

La femme invisible… Celle qui ne rase même plus les murs, tellement on ne la voit pas. Celle à qui l’on n’adresse la parole que pour évoquer le sel dans la soupe ou la force d’une caresse.

Celle  à qui on file juste assez d’argent pour qu’elle se taise, ou encore à qui on fait l’aumône d’une tape sur la croupe pour qu’elle se cambre…

La femme invisible…

Elle s’en va, s’évade, s’oublie…

Autour d’elle, le vide. L’absence. Les mots semblent se décomposer, les gestes s’effacent.

Invisible. Invisible.

 

Et pourtant… Elle s’en fout.

Elle s’en fout, elle s’en fout, elle s’en fout.

Elle vit dans son monde à elle, où le sable est blanc et la mer est rose. Où sa robe de dentelles blanches flotte au gré du vent, où enfin le soleil est doux et lui appartient.

Un monde riche de rêves et de chansons, de rires partagés et de regards tendres. Un monde fait de passé, de souvenirs et de paroles.

Un monde où elle se parle, s’écoute, et sourit. Un monde à elle, juste à elle.

Un monde où perdre la raison est banal, où échanger des mots à mi-voix avec le ciel est quotidien.

Un monde où l’on s’envole quand on le désire, pour un oui pour un non.

Un monde à elle, rien qu’à elle, où elle a le droit d’être écoutée, où elle a le droit de dire les choses vraies, les choses importantes. Un monde à elle, rien qu’à elle.

Un monde où respirer est facile, où les couleurs vibrent, où les doigts s’agitent et tressent des histoires de bonheur. Un monde à elle, rien qu’à elle.

Le monde des autres… Elle s’en fout, elle s’en fout, elle s’en fout… 

La femme invisible.

Elle s’en fout.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s