Quand les pinceaux…

Publicado el 15 octubre, 2008

Quand les pinceaux…

Quand même les pinceaux se taisent
Que la vie s’arrête
Que chaque mouvement, chaque pensée se fige
Quand la pluie n’est plus que de l’eau
Que le ciel n’est plus qu’une couleur
Que même le vent devient mauvais
Quand même les caresses me brûlent
Que les baisers me blessent
Que même les regards me pèsent
Quand même les paroles se brouillent
Que la musique n’est plus que bruit
Que mes lèvres se figent….
 
Quand même les pinceaux se taisent
Quand je reste là, assise, immobile
Quand les gestes sont si lourds…si durs
Quand mes regards se perdent, que les murs les boivent
Quand même les pinceaux se taisent.
 
 
Quand même les pinceaux m’ignorent
Et me narguent
Quand mes mains, inutiles,  se crispent de douleur
 
 
Quand la douleur se redresse…Vivante… Victorieuse
Quand je me replie, sans souffle
Que je respire à petits coups, pour ne pas la réveiller
Cette horreur de vivre…
 
Quand même les pinceaux…
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s