La traversée du désert

Publicado el 12 mayo, 2010

La traversée du désert 

Je n’ai fait que marcher cette nuit, pendant des heures. J’ai traversé cette étendue de sable blanc semé de grosses pierres poudreuses. Le désert, celui des cauchemars, celui de l’au-delà.

J’ai marché, marché, marché. Toute la nuit.

La chaleur était suffocante, le soleil dans le ciel noir, aveuglant.

Et pourtant, j’ai continué : je te cherchais.

Avant de partir, je t’ai demandé de l’aide, un conseil. Et je savais que j’aurais une réponse.

J’ai marché seule longtemps, je crois. Les pieds et les yeux brûlants, évitant les pierres qui me barraient le chemin. Des pierres blanches, couvertes d’une fine poussière.

J’ai appelé deux fois, à voix haute : « Papa ! »

Et enfin, quand je n’en pouvais plus de blancheur immobile, je t’ai senti, là, tout prés, juste à côté de moi.

Et tu as marché avec moi. Ensemble, nous l’avons traversé ce désert. Jusqu’au bout. De tes mains, j’ai reçu une carte, un plan, un code encore… Un code que je ne comprends pas et que tu n’as pas pris le temps d’expliquer.

Je sais seulement que je dois suivre le chemin et continuer.

Cette nuit, j’ai marché avec toi, papa.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s