disparaitre

Publicado el 31 marzo, 2010

 

Disparaitre

 

Comme un pan de glace dans l’océan

C’est ce qui va se passer dans quelques jours

Quelques mois tout au plus

 

 Comme un pan de glace

Sa voix, son rire

Ses regards

Tout va disparaitre

 

 Ses parents, sa sœur

Tout ce qu’il a dit

Et tout ce qu’il a tu

Tous ses maudits secrets

Et ses monologues sans fin

 

 Comme un pan de glace

Ses doigts sur la guitare

Sa bombarde, sa trompette

Le jazz sur son piano

Ses blagues et ses colères

Sa vie, sa vie entière

Et avec lui, ses souvenirs

Les histoires qu’il nous a racontées

Et si souvent répétées

Les vieilles chansons

L’ami Bidasse et les roses blanches

Comment boire à la bouteille

Et l’art de manger avec un couteau

 

 Comme un pan de glace

Sans bruit

Effrayant de blancheur

 

 Dans quelques semaines

Quelques mois tout au plus

Il va disparaitre

Plus de moustache

Plus de cris ni de rêves fous

 

 Comme un pan de glace  dans l’océan

Mon père…

Mon père….

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s