Etrangère partout

“Etrangère partout”, album “rêves et nostalgies”Publicado el 19 enero, 2007 por guenaou2

 

Nous élever ni comme Français ni comme Mexicains peut avoir l’air très romantique comme ça mais en fait, ce n’est pas facile du tout à vivre…

N’être ni d’ici ni d’ailleurs, nous rend étrangers partout…

 

Toujours légèrement en porte-à-faux, jamais totalement exclus mais pas vraiment intégrés non plus…

A Mexico, nous sommes connus comme les Français et en France, eh oui,… nous sommes les Mexicains

Et cette question obsédante dans nos vies, qui est celle de savoir d’où nous sommes finalement, n’aura sans doute jamais de réponse…

 

Etre citoyen du monde n’est pas donné à tout le monde…

 

Cette jeune femme si nostalgique n’est pourtant pas triste…Sa blouse brodée à Oaxaca ou peut-être à Valle del Bravo est témoin de la culture magnifique du pays dans lequel elle vit…comme invitée toujours…

 

Et le fond du tableau, qui sert de fond à sa vie, c’est ce paysage qu’elle connaît par coeur, comme Debronckart, où elle pourrait reconnaître son chemin dans le noir… En Bretagne, il y a bien sûr du soleil, des couleurs et des rires… Mais pour elle, c’est ce gris-bleu qui compte car il faudra, toujours, repartir

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s